Bio-impédancemétrie

La bio-impedancemétrie est basée sur l’analyse de la composition corporelle.  C’est à dire la mesure de la résistance des différents tissus du corps humain au passage d’un courant de faible intensité.
La composition de masse corporelle tient compte de plusieurs paramètres propres à chaque individu: l’hydratation,  la masse musculaire et le contenu minéral osseux, la masse grasse et la réactivité membranaire.
Autant de paramètres qui influent fortement sur le bien-être et/ou les performances sportives de l’individu. Ainsi une baisse de 2% d’hydratation entraîne une diminution de 20% des performances sportives.
L’avancée en âge, civile et physiologique, et le vieillissement s’accompagne de modifications des formes du corps et de changement des compartiments qui le composent. Certains de ces changements n’ont pas de manifestations visible (densité osseuse), d’autres entrainent des modifications des fonctions (réduction de l’autonomie associée à la sarcopénie), tous sont sources d’effets négatifs pour la santé par le risque de maladie surajoutée (fractures osseuses, risque de déshydratation…). Parfois les modifications de la composition corporelle perturbent les possibilités thérapeutiques. Il y a donc un grand intérêt à connaître ces modifications corporelles, tant pour essayer d’en prévenir les conséquences, que pour adapter les conséquences thérapeutiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s